Bannière Expertime 2

La cooptation, levier de taille du recrutement

Partager:
Pensez Cooptation

Le recrutement de profils recherchés, comme des métiers de l’IT et du digital, demande de développer l’ensemble des canaux de recherche de potentiels futurs collaborateurs.

Chez Expertime, en plus de rendre visible nos postes ouverts et de rechercher des personnes y correspondant, nous avons mis en place un programme de cooptation, tenu par le service RH.

 

cooptation expertime digital

La cooptation, quésaco ?

La cooptation, c’est les collaborateurs de la société (dits cooptants) qui nous recommandent leurs proches, leurs connaissances, leur réseau (dits cooptés) afin qu’ils puissent rejoindre la société.

En effet, un développeur aura très probablement un autre développeur dans ses contacts. Il en est de même pour un architecte, un consultant ou tout autre collaborateur de la société. Entre le cursus scolaire, les réseaux de professionnels, les formations professionnelles… Chaque personne a un réseau professionnel rassemblant ses pairs.

En lisant “cooptation” beaucoup sont amenés à faire une similitude avec “piston”. Et pourtant, ce sont deux notions totalement différentes. Lors d’une cooptation, le CV du coopté est transmis au service RH. Ce dernier suit ensuite l’ensemble du processus de recrutement de la société. Nous recherchons et recrutons une personne qui a les compétences pour le poste ouvert.

Le but est de recruter des personnes, qui correspondent à un poste : sur des compétences, en termes de séniorité ; mais aussi sur les soft skills et à la culture d’entreprise.

Pourquoi la cooptation ?

La cooptation permet de recruter de nouveaux talents sur tous postes de la société. Il n’y a pas que les postes où il est difficile de recruter. Ce programme comporte plusieurs avantages qui sont multiples.

Le principal est que le cooptant connaît le coopté. Souvent ces deux personnes ont même travaillé ensemble. Il peut également être rassuré de connaître une personne dans une nouvelle société. Et on estime que le coopté a plus de chances de correspondre à la culture d’Expertime. Il y a donc moins de rupture de période d’essai lors du recrutement d’un candidat coopté.

Les collaborateurs cooptés restent également plus longtemps au sein de la société. D’après l’ATS Jobvite, 47% des employés recrutés par cooptation sont toujours en poste après 3 ans au sein de la société ; contre 14% sur les recrutements réalisés par jobboards et 39% pour ceux qui ont postulé sur le site carrière.

La cooptation semble avoir un impact sur la longévité au sein de la société aussi bien du côté du coopté que du cooptant. En effet, il semblerait que les cooptants restent plus longtemps au sein de la société. Souvent, ils souhaitent partager l’expérience collaborateur avec la personne qu’ils ont coopté.

Autre avantage, l’ensemble des collaborateurs de la société peut prendre part à la croissance de la société. Ils en deviennent de véritables moteurs et acteurs. Cette implication de la part des collaborateurs peut également être une indication du baromètre social de la structure. Qui recommanderait sa société en réalisant une cooptation alors qu’il ne s’y sent pas bien ?

 

cooptation culture d'entreprise

Comment ?

Afin de développer la cooptation au sein de la société nous avons choisi de faire simple : les collaborateurs ont simplement un mail à envoyer à l’équipe recrutement. Nous nous occupons ensuite de prendre contact, rapidement, avec la personne cooptée.

En cooptant, les collaborateurs d’Expertime participent au développement de la société. Nous estimons qu’il est donc juste de les récompenser, de manifester notre reconnaissance via le versement d’une prime. Le montant de ces dernières varie selon le profil coopté (technique, commercial, fonctions supports) et la séniorité. Une partie de la prime est versée à l’arrivée du coopté ; et le reste une fois la période d’essai validée.

Le tout n’est pas seulement de coopter une personne. Il faut que les attentes du poste soient atteintes ; tout comme une bonne intégration et une bonne adéquation avec la culture d’entreprise.

 

cooptation prime

Les limites

Bien que la cooptation soit un levier de taille pour le recrutement, il faut être vigilant aux limites que ce biais peut provoquer.

Lors d’un processus de recrutement “lambdas” ; il y a 3 parties concernées : le/la candidat(e), le recruteur et le manager recrutant. Lors de la cooptation, il ne faut pas oublier un quatrième interlocuteur : le cooptant. Il est important de le tenir informé de l’avancée du processus de recrutement à chaque étape.

Enfin, autre limite ; il faut veiller à ce que le coopté ne ressente pas une pression supplémentaire. En effet, être coopté par un membre de la société peut ajouter un poids sur les épaules du candidat. Certains peuvent éprouver un stress supplémentaire car il se doivent d’être à la hauteur pour ne pas mettre en péril la réputation du collaborateur de la société. Il est donc important que le recruteur soit d’autant plus impartial et mette bien à l’aise le candidat.

En conclusion, vous connaissez une personne qui peut correspondre à votre société ? Parlez-en à votre team recrutement !

Ecrit par Morgane BRAUD, Chargée de recrutement chez Expertime

Contactez-nous
Construisons le futur ensemble

80 bis avenue du Général Leclerc
78220 Viroflay

+33(1) 39 24 22 70

info@expertime.com

10 rue Édouard Nignon
44372 Nantes

+33(2) 40 50 28 02

info@expertime.com

33 rue Saint Simon
69009 LYON

+33(1) 39 24 22 70

info@expertime.com

681 Avenue de la République
59800 Lille

+33(1) 39 24 22 70

info@expertime.com

20/f Empress Plaza
Tsim Sha Tsui, Hong Kong

+852 9722 0152

info@expertime.com